Thés BAMP !

lundi 1 avril 2013

Est-ce que l'herbe est plus verte chez les voisins ?



Voilà, le documentaire prévu depuis Mathusalem est maintenant vraiment programmé.
Donc si vous voulez voir, si l'herbe est plus verte chez votre voisin infertile, il faut prévoir de regarder la télévision le mercredi 10 avril 2013 à 22 h25 (oui faut pas pousser non plus, on ne va pas parler infertilité en début de soirée, quand même !!!), sur France 4.

Et si vous voulez voir ce que dit la journaliste qui a fait ce reportage, il faut aller cliquer par ici 

Vous pouvez aussi aller voir par là, la bande annonce du documentaire.

Sur Télérama, ils disent ça et ils ont attribué un T à ce documentaire :
 " 

Synopsis de Quand l'enfant se fait attendre

Pour diverses raisons, comme le passé médical, l'âge toujours plus tardif auquel les femmes ont leur premier enfant, le mode de vie ou l'alimentation, les troubles de la fertilité sont plus fréquents qu'avant et représentent toujours une véritable angoisse pour les couples concernés. Blandine Maire est allée à la rencontre de quatre couples qui ne parviennent pas à avoir un bébé naturellement. Pendant plusieurs mois, elle les a suivis dans leur combat pour donner la vie. Entre doutes, espoirs, déceptions et intenses moments de joie, mais avec pudeur et honnêteté, tous ont accepté de partager leur aventure intime au quotidien.

La critique TV de télérama du 06/04/2013

1T
Insuffisance ovarienne, oligospermie ou encore infertilité inexpliquée : en France, un couple sur six vit la procréation comme un véritable parcours du combattant. La réalisatrice Blandine Maire, elle-même confrontée à cette rude épreuve, a suivi quatre couples infertiles dans leur quête d'enfant. Emilie et Mathieu, tout juste la trentaine, ont affronté six fausses couches. Alors qu'Emilie est de nouveau enceinte, ils partagent leur appréhension. Virginie et Nicolas, la quarantaine, s'apprêtent à avoir recours à un don d'ovocyte en République tchèque. Raja est en attente d'une troisième FIV (fécondation in vitro), tandis que Nolwenn et Jérôme sont confrontés à une infertilité inexpliquée. Dans leur cas, aucune cause médicale ne vient justifier l'échec de la grossesse.
La réalisatrice s'attache avant tout au vécu intime de ses témoins, qui se livrent sans fard. Sexualité, culpabilité, jugement des proches, idées noires... Si les situations sont toutes différentes, les témoignages de grande qualité se rejoignent pour exprimer un pesant sentiment de solitude. « La sensation de rester sur le bord de la route », explique Nolwenn, nerfs à fleur de peau. Sur un sujet encore tabou, « honteux », répète le compagnon de Raja, Blandine Maire capitalise une somme considérable de paroles nues. Au-delà de la rudesse des traitements et des lourdes démarches (que le film montre aussi), la réalisatrice fait émerger une précieuse réflexion sur le couple et sur le désir, viscéral, de donner la vie. — Marie-Hélène Soenen
Marie-Hélène Soenen "






44 commentaires:

  1. Que tu es belle :)
    Et la bande annonce est vraiment sympa - ça donne envie de le voir... bon malheureusement, depuis l'étranger, sans la télé, impossible. J'espère que sera accessible d'une manière ou d'une autre sur internet (le replay sur internet n'est pas accessible hors France).
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu es belle, miss Kaymet.....

      Supprimer
  2. C'est courageux d'avoir participé à ce reportage, comme je trouve courageux ton investissement, ton combat, auprès de celles qui restent. Merci à toi. Nélia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'époque, ça n'allait pas fort, j'avais besoin de témoigner, de dire ma colère, ma rage, ma volonté, j'avais besoin de faire des trucs pour sortir un peu la tête des obsessionnelles questions du désir d'enfant. Après au moment de vraiment commencer le tournage, je ne voulais plus trop, puis nous y sommes quand même allés.

      Supprimer
  3. merci merci de donner l'info. Je l'ai envoyée à des proches (pas concernés directement mais qui ont vécu notre souffrance en direct). ça doit te sembler proche et lointain à la fois de te revoir à un moment bien difficile...
    J'espère que l'audimat sera là, et que ce docu recevra une écoute à sa juste valeur, enfin, qu'il saura apporter espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. POur l'instant je ne me suis pas encore vue, sauf dans la bande annonce. Et je ne suis pas en train de pleurer, mais j'ai bien peur que mes crises lacrymales de l'époque passent à la télé, j'aurai alors bien du mal à me revoir comme ça.
      Moi aussi j'aimerais que beaucoup de monde pas forcément directement concerné puisse voir et écouter ce qui se dira la semaine prochaine.

      Supprimer
  4. Bonjour, et merci pour l'info que je fais circuler!
    A l'heure de l'inadmissible circulaire sur la fiv do à l'étranger, il est important que ce genre de reportage puisse toucher un maximum de personnes afin de remettre les pendules à l'heure sur la/les souffrance/s que génère la pma, même si le grand public est indécrottable, et gardera encore longtemps l'image du "si tu vas en PMA, hop! tu en ressors comme une fleur avec un beau bébé dans les bras et un sourire cultrabright".
    Sous Marin Vert
    PS: désolée du hors sujet: mais je suis une grosse taupe binoclarde, et bien que ton blog mérite d'être suivi tous les jours, je ne peux guère m'y attarder, sous peine de migraine ophtalmique sévère, due aux contrastes des couleurs... Sorry.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss SOus MarinVert, c'est moi qui suis désolée de contrastes qui causent des douleurs ophtalmiques. J'ai constaté ça moi aussi, lorsque je lis mon blog, mais je trouve qu'avec l'écriture blanche c'est plus fort que lorsque je met les mots en couleurs, c'est pourquoi je tente de mettre souvent les mots en couleurs. Mais effectivement, je vois double moi aussi. Mais j'aime mon fond noir, qui veut dire quelque chose pour moi et je ne me résous pas à en changer.

      Supprimer
  5. C'est noté dans mon agenda ! Merci encore d'avoir témoigné pour "nous". Pleins de bisous à vous 4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nana, petite Nana j'aimerais tant que cela puisse faire changer un peu les choses, du côté de chez nous, pour que tu puisse le plus vite possible tenir ton ou tes bébés dans les bras.

      Supprimer
  6. Oh oui, Irouwen, merci d'avoir témoigné !
    Et merci de te battre pour le don.
    Je vais relayer l'info' si tu veux bien.
    Vraiment hâte de voir ce reportage ("crises lacrymales" garanties...).
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss LULU, je fais ce que je peux, j'aimerais faire plus.
      Il est certain qu'il faut sortir les mouchoirs d'autant que j'ai beaucoup pleuré pendant le tournage.............

      Supprimer
  7. Merci pour le reportage.
    Je fais à nouveau circuler l'info.
    Clara3572

    RépondreSupprimer
  8. merci pour l'info c'est bien noté!
    Sois sûre que je serai au rendez-vous pour t'admirer ma belle!!
    gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MOi j'aimerais bien t'admirer avec ton gros ventre !!
      J'adore les femmes enceintes

      Supprimer
  9. trop d’émotion pour te dire ma pensée...

    j'ai vu la bande annonce
    je transmets l'info sur mon blog
    bizzz de remerciement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend bien toutes ces émotions parfois contradictoires qui peuvent nous traverser, nous foudroyer sur place quand on espère tant et tant. Pourquoi les autres et pas soi ????
      Je pense fort à toi

      Supprimer
  10. En fin de compte, je n'avais pas compris que tu témoignais dans ce reportage ! C'est grâce aux copinautes que j'ai capté et dés que j'ai vu la bande annonce, sans jamais t'avoir vu, je t'ai instantannément reconnu et je me suis dit "quel dommage, ce RV râté de Noêl, car, oui, je l'aurais vraiment serré très fort dans mes bras" :-)
    Il me tarde trop ce soir, car même si le sujet reste tjs sensible, j'ai l'impression d'avoir RV avec toi, c'est amusant.
    En tout, Bravo d'avance pour avoir témoigné, c'est tjs délicat de se montrer à visage découvert mais tellement important de faire partager aux autres sa propre expérience.
    A tout à l'heure :-))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MOn Papillon
      Bah oui, c'est nous dans le poste !!! On étaient pas folichons, mais nous avions décidé de participer, alors maintenant il va falloir assumer les retours.
      ON se voit quand tu peux !

      Supprimer
  11. Bonsoir Irouwen,

    Un petit passage sur ton blog après un grand blanc et je viens de visionner la bande annonce du reportage: résultat, j'ai déjà les larmes aux yeux...
    Je ne te connais pas, si ce n'est à travers nos échanges, mais je t'ai reconnue tout de suite, comme une évidence, par la sérénité et la maturité que tu dégages: une grande force malgré la fragilité et un couple que je ressens comme profondément lié, quelles que puissent être les épreuves de la vie, en harmonie dans leurs désirs.
    Cela est à la fois très émouvant et me renvoie à mon histoire et à mon couple bien différent hélas...
    Je regarderai ce soir ou en différé si c'est trop difficile: cela me rappellera mon témoignage anonyme bien plus "survolé" alors je vais prévoir la boîte de Kleenex!...
    Bises.
    Ptitelouloute33

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PTITELOULOUTE merci pour tes mots, qui me touchent toujours.

      Supprimer
  12. Merci d'avoir contribué à la réalisation de ce documentaire "intelligent"…
    Qui lève le voile sur la souffrance et les difficultés liés à l'infertilité et au parcours PMA, en laissant de côté les aspects techniques et médicaux…
    Merci pour ce courage, cette sincérité et cette émotion.
    Un très beau témoignage d'amour pour vos enfants !
    BODHANAT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De l'amour ça c'est sur, nous en avons à revendre.
      Merci à toi pour tes mots !!

      Supprimer
  13. Bonsoir Irouwen,

    Beaucoup de justesse et de pudeur dans ce reportage qui est des rares à avoir abordé la PMA sous ses aspects parfois les plus noirs, mais qui exprime bien la souffrance des couples, des femmes comme des hommes: une "maladie" donc, ce qui permet de déculpabiliser du noir justement et ne banalise rien du parcours très long et douloureux...
    C'était courageux de votre part de témoigner ainsi sur une si longue durée de votre parcours, avec tous les tabous surtout qui entourent le don d'ovocytes en plus de la PMA elle-même. Courageux aussi de laisser paraître les moments de désespoir et d'abattement, proches du renoncement.
    J'imagine que cela a dû réveiller ce soir bien des souvenirs et des émotions pour vous et les larmes aussi: vu le résultat, c'est un moindre mal, mais bon, quand on sait la grossesse que tu as vécue, on est loin du pays des Bisounours!... ;-)
    Tout cela me ramène à ce que je t'écrivais avant de voir le reportage: on sent une "sérénité" ou plutôt une grande complicité avec le Papa, un couple qui peut surmonter bien des épreuves par le partage des difficultés de vie, où chacun peut compter réellement sur l'autre quoi qu'il arrive, bon ou mauvais. Et un réel projet commun, avec un engagement, à mon sens partagé, tout en gardant une "bulle de vie" hors PMA.
    Sans doute est-ce là la clef d'une possible réussite en PMA (hors protocoles), voire hors PMA si cela s'avère être le "destin" une fois les traitements épuisés...
    Chapeau pour votre courage et l'amour qui transparaît dans le reportage: c'est très émouvant!...
    Ptitelouloute33

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TU sais nous ne l'avions pas vu, alors nous avons été replongé dans nos émotions.
      Et là de lire tes mots, je me sens très, très émue.
      Parce que je connais tes souffrances et tes espérances.
      Merci à toi, pour tes mots et ta présence malgré tout.

      Supprimer
  14. Je m'en vais de ce pas regarder l'enregistrement (pas pu regarder hier, mon chéri squattait la tv pour le foot !)
    On me demande déjà sur un autre fofo quelle est la référence de ton CD auto-hypnose FIV...
    Est-ce celui là ?
    http://www.natalhypnotherapy.fr/16.html
    Le reportage n'est pas en replay apparemment....
    Clara3572

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clara non pas de replay à moins d'aller solliciter France 4...
      Pour le CD, oui c'est natalhypnothérapie "préparation à la fiv"

      Supprimer
  15. Aie aie aie... que vous êtes beaux ! que tu es jolie (et pas de gna gna gna c'est archi vrai) ! que je kiffe tes lunettes ! que vos bébés sont mignons ! que de force, de montagnes russes, d'espoir, de courage et quelle bataille !... Devant mon canapé (avec pour la moitié ma moitié), j'imaginais à quel point vous deviez être bouleversés de vous revoir à cette période difficile... où tout à changer... Que d'émotions vous avez dû avoir à vous réécouter, vous revoir... Merci du partage de ces moments, des mots dits sans non dit...! La liste est longue, je m'arrête... Merci de tout coeur... Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bounty, merci et à ta moitié aussi !!
      Tellement d'émotions qu'il faudrait que nous puissions re-revoir pour mieux voir, car mercredi l'émotion était très forte.
      Mince je pensais pourtant que maintenant, que les petits sont là... Mais 2011 c'était le moment ou je pensais vraiment que je n'aurai jamais d'enfant.

      Supprimer
  16. Je viens de regarder le reportage sur France 4 et je voulais juste te dire:

    Merci.

    Merci de nous avoir fait partager des moments aussi intimes que douloureux.
    Merci de cette vague d'espoir qui m'a traversé le bidon en découvrant ton taux de béta.

    je suis en plein protocole de ma FIV 6 et je suis en contact avec Virginie (qui est en République Tchèque en ce moment même, une pensée pour elle). Je voulais en savoir plus sur le CD d'hypsnose. Est-ce que tu sais où je pourrais le trouver hyper rapidement?
    Merci encore, pour tout.

    Je t'embrasse.
    Aurèle.
    aureledesvignes@gmail.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aurèle
      Tu as reçu mon mail et mon autre message.
      Oui je pense à virginie............tous les jours

      Supprimer
  17. Bonjour,
    j'ai regardé l'émission hier, j'ai été très touchée par la très jolie brunette aux lunettes colorées, je suppose que c'est toi!!
    J'ai éclaté en sanglot à la fin en te voyant maman, tu le mérites tant ton bonheur!!!!
    Bonne continuation à vous 4!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi, t'es qui ???
      En tout cas merci pour les compliments !!

      Supprimer
  18. Je dois être débile parce que je n'arrive pas à trouver le moyen de te contacter alors je laisse un mot ici.
    J'ai, bien évidement, regardé le docu d'hier soir et je voulais te féliciter de ton témoignage. Bravo à toi et ton mari d'avoir osé exposer ce morceau de vie et merci d'avoir exprimé tes angoisses, tes doutes, tes pleurs. Ce reportage m'a émue aux larmes, je l'ai trouvé sincère, réaliste et pas du tout voyeuriste. J'en profite pour féliciter la journaliste qui a vraiment fait un joli film, plein d'émotions.

    Palapene

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PALAPENE, non tu n'es pas débile, mais moi peut-être car je n'arrive pas à inclure la fonction : "me contacter" sur mon blog........

      Merci à toi, oui la journaliste a fait un beau documentaire.

      Mais si tu veux causer, hors blog, tu m'envoi un message que je ne publie pas avec ton adress mail et en retour je t'envoie un mail, c'est la seule solution que j'ai trouvé pour l'instant.

      Supprimer
  19. Bravo pour ce beau reportage! Je suis sûre que tes enfants seront très fiers de toi quand ils le visionneront dans quelques années.
    Je t'ai croisée une fois, lors d'une séance de présentation du massage arvigo maya, avec ta soeur. Par la suite, j'ai su que cela avait marché pour toi et j'étais contente de l'apprendre, comme à chaque fois qu'une IO arrive à être maman.
    C'était un reportage très émouvant. On y voyait votre complicité, la solidité de votre couple. On s'y reconnait forcément quand la vie ne nous a pas fait de cadeau et que la bataille a été longue et que nous sommes au bout de ce parcours...
    J'espère que ce reportage aura redonné de l'espoir à des milliers de femmes et j'espère qu'il aura bien été regardé. En tout cas, merci d'avoir été notre voix, celle du doute, celle du désespoir, celle du couragen celle de l'espoir enfin, celle des IO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi nous étions un bon petit groupe pour cette séance Arvigo, organisée par LARA.
      C'était en 2011, aussi je crois au printemps ?
      Et toi où es-tu arrivée ??

      Supprimer
    2. En fin 2011, j'ai été enceinte suite à une fivdo en Espagne, puis à nouveau FC en début 2012. Le TEC suivant n'a pas marché. Puis je suis partie en Grèce en fin 2012, j'ai laissé tomber tout ce que je faisais à savoir acupuncture, ostéo... Ça a marché enfin, après 5 ans et je rentre dans mon 6ème mois de grossesse.
      De notre petit groupe, 2 sont mamans, encore beaucoup de galériennes qui continuent de se battre. Nous espérons qu'elles seront futures mamans très bientôt.
      Mumsoon

      Supprimer
  20. Bravo, quel courage ! Votre témoignage est à couper le souffle. Quelle émotion ! Merci merci merci & bravo, félicitations !

    D'ailleurs, ne dites plus 'félicitations' à une femme qui a eu une grossesse sans problème et qui vient d'accoucher sans problème, elle ne le mérite pas ! Ne félicitez que celles qui le méritent !

    Ne laissez plus les ****** se plaindre parce qu'elles ont dû attendre quelques mois pour tomber enceinte. Elles ne savent pas ce que c'est d'attendre.

    Envoyez promener ceux qui vous disent 'alors c'est pour quand ?', 't'as perdu le mode d'emploi?', votre famille et amis qui n'ont pas d'empathie.

    Ignorez ceux qui disent 't'en as déjà 1 (ou 2), contente toi de ce que t'as'. Chacun ses désirs.

    Bonne chance à tous ceux qui essayent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout une forte volonté de dire ce qui n'allait pas, surtout dans la prise en charge médicale pma que nous avons subi en amont de la deuxième fiv-don.
      En tout cas merci pour votre enthousiasme !!

      Supprimer
  21. J'ai découvert ce reportage ce matin... Dire qu'il m'a touchée serait en dessous de la réalité, les larmes ont beacoup coulé, le processus d'identification battant son plein, mon (notre) parcours étant similaire au tien (votre)... Même âge, une IOS avec une prise en charge tardive en France, à la clé une FIV DO à l'etranger pour seule piste, une hyperthyroïdie (Basedow)... et le même CD d'auto-hypnose ;) ... Je suis heureuse que votre vie se conjugue désormais au pluriel... très heureuse... Bonne continuation.. Et merci pour l'action de Bamp!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AUTOMNE, quand partez-vous ?

      Supprimer
    2. On a fait une FIV DO 1 à Gérone en mai (negatif), le tec prévu en juin n'a pu se faire (embryon non évolutif apres décongélation) et on repart pour la FIV DO2 en novembre...

      Supprimer