Thés BAMP !

lundi 30 juillet 2012

Descendre du tapis volant


Alors oui, j'étais sur un tapis volant, c'est du moins l'impression que j'avais après la naissance de nos enfants.
Déjà la piqure de dérivé de morphine pour atténuer les douleurs du à l'intensification des contractions m'avait plongé dans un état de perception : "différent".
Je sentais mon corps se contracter, mais je n'avais plus mal et ça après 5 mois à souffrir des douleurs de la grossesse, c'est que du bon.
Puis est venue la césarienne, imprévue, rapide, sans douleur ni angoisses.
L'anesthésie du bas de mon corps aidant, je me sentais particulièrement bien.
En salle de réveil, je me disais que je n'allais plus avoir de  contraction, je sentais mon ventre vide mais cela me soulageais. Et puis, je pensais aussi que mes jambes allaient dégonfler et ça me faisait planer...

Nos enfants étaient nés en bonne santé.

De retour dans la chambre, j'avais une sacré pêche, des tuyaux un peu partout, mais pas mal du tout.....
J'étais euphorique, pleine d'énergie pour veiller toute la nuit sur nos petits.
Ce tapis volant sur lequel je me trouvais m'a porté jusqu'au lendemain soir.

Puis j'en suis tombé.
J'avais 9 agrafes sur le haut du pubis couvert par un gros pansement, mais je n'avais pas trop mal à ça.
Par contre mes jambes n'ont pas dégonflées de suite, et surtout je me suis retrouvée avec de l'eau de chaque côté du ventre. Je ne pouvais plus rester sur le dos, ni me mettre sur le côté droit, ni sur le gauche.
Je ne m'étais toujours pas levée, d'ailleurs je n'en voyais pas l'utilité, ni la possibilité.

Pourtant, il faudrait se lever à un moment.

Lorsque les dames sont venues pour me lever, cela s'est terminé par un bain de sang au pied du lit et retour à la position allongée sans avoir fait un pas.
Lorsque le lendemain, ou plus tard, je ne me souviens plus trop, ils ont voulus recommencer ça.
"Il faut vous laver M'dame", moi je m'en foutais de me laver. Je ne voulais pas que l'on me touche, que l'on me laisse dans mon lit.
Faire pipi dans son lit avec un bassin, c'est pas glamour, c'est toujours mieux que dans un tuyau.
J'avais mal de façon intense et diffuse dans toute cette eau qui se glissait de mes pieds vers mon ventre.
Pourtant elle est venu la dame qui voulait ma laver et donc me lever.
Lorsque j'ai mis mes pieds sous mon corps et que j'ai senti tout mes organes qui descendaient vers je ne sais où. Je me suis sentie vraiment mal.
Et pourtant, il fallait marcher, mais là d'un coup je ne savais plus, je ne pouvais plus marcher. 
Mon centre de gravité était parti, je ne sais où, mes organes à l'intérieur de mon corps se baladaient je ne sais où, je n'arrivais plus a respirer car mes muscles étaient eux aussi partis de mon corps.
Je n'étais plus moi, ni celle qui avait mis 8 mois à se transformer pour fabriquer des bébés, ni celle que je connaissais depuis 42 ans.
Aller jusqu'à la douche a été une vrai épreuve physiquement et psychologiquement. 
J'avais mal au corps et à l'âme.
Je me suis fait laver par une dame.
Lorsque, enfin, je me suis retrouvé dans mon lit, je me sentais vraiment mal.
Plus envie de donner le sein à mes petits, impression que jamais je ne redeviendrais autonome, comme avant........
Le pansement a finalement été enlevé, je ne sais plus trop quand.
Je regardais ces agrafes, comme des bagues aux dents des enfants.
"Votre cicatrice est superbe".
Un beau sourire sur le haut de mon pubis, une fois les poils repoussés elle ne se verra plus.
Puis l'eau à force de massages drainant réalisé par chéri, à fini par quitter mes pieds, mes jambes, le haut de mes cuisses et autour de mon ventre. 
Je pouvais me lever (pas trop quand même, car la sensation des organes qui tombent était assez angoissante), sans avoir l'impression de faire floque, floque, floque à chaque pas. 
J'avançais à petits pas incertains, manque d'équilibre, plus de muscles pour tenir mon dos et pour bien respirer. 

J'ai perdu 25 à 30 kilos en une semaine, peut-être plus ??
Moi qui a toujours été bien en chair, me voilà toute en peau et os.
Une nouvelle transformation trop rapide, 8 mois pour grossir (j'ai presque atteint les 90 kilos) et quelques jours pour se vider, trop se vider.
Plus d'eau, plus de muscles, plus de bébés...............
Mon plexus solaire n'a jamais été aussi saillant, mes bras comme des ficelles, mon dos qui ne m'a pas fait souffrir pendant la grossesse ne me portais plus, voutée comme une mamie.
J'ai fini par me lever un peu plus, par marcher un peu.. Mais j'étais épuisée.
Je me disais que jamais je n'allais retrouver mon corps, pourtant de jour en jour, je voyais des progrès petits mais là.

En rentrant chez moi, je me suis vu dans la glace, les os de mon visage juste sous ma peau.
La difficulté à respirer car plus d'abdominaux pour tenir tout ça. 
Je mange pour tenter de reprendre des forces.

La semaine dernière je suis allée chez l'ostéopathe pour remettre un peu d'ordre dans mes os, mes muscles viendront plus tard. Nous avons fait deux balades dehors avec les petits, j'avance doucement mais c'est mieux que rien.
Je n'ai pas de balance pour voir où j'en suis. Mais je serais curieuse de voir ce que dis mon poids.
J'avais commandé des haut pour allaiter, mais je me suis imaginée plus grosse que je ne suis, je nage littéralement dans ces vêtements et dans tous mes autres vêtements aussi.

Mais sinon c'est MERVEILLEUX d'ETRE MAMAN
















J'aurais espérer être une maman en pleine forme, en pleine possession de tout ces moyens pour assurer du tonnerre de feu. Mais je progresse, je progresse dans la reprise en main de mon corps.






















21 commentaires:

  1. Bonsoir Irouwen, décidement, tu cumules...
    J'espère que tu retrouveras vite un corps qui te permette d'assurer pour tes bébés.
    Pour la sensation de tous les organes qui descendent au moment du lever, j'ai connu cela. A 20 ans, j'ai été opéré du genou (ligament croisé), à mon réveil, je suis resté plusieurs jours couchée. J'ai ressenti au premier lever quelque chose comme toi : pour moi, c'était l'impression qu'on m'arrachait la jambe. Je n'étais plus que l'ombre de moi au niveau du poids. Je me suis reconstruite très lentement

    Je t'envoie toutes mes pensées pour cette reconstruction. J'espère que tu es bien entourée. Que tes bébés sont en pleine forme.

    Bises

    Carine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huit mois allongée ont eu raison des mes muscles, pourtant je pensais qu'ils étaient encore là, vu ce que je portais dans le ventre.
      Mais j'ai bon espoir de les retrouver.
      Pas tout de suite, car je crois qu'il faut attendre au mois le deuxième, voir le troisième mois, pour faire de l'exercice physique sportif. Merci tout plein

      Supprimer
    2. boucles d'or14 août 2012 à 00:01

      Ma belle, pour reprendre le sport, il faut surtout avoir fait sa rééducation du périnée, et ce même avec la césa (j'ai cru pouvoir la zapper, et je me suis retrouvée avec de petites fuites quand j'éternuais). Ce n'est pas urgent, attends quelques mois si tu veux, mais surtout, fais-le avant toute reprise du sport. Et revois aussi l'osthéo avant. Gros bisous.

      Supprimer
  2. Coucou oh dis donc ouawww ça a l'air d'une galère d'une douleur tout ça,tu as tant perdu de poids ! Prends le temps de te nourrir des meilleures choses, continue tes maasages , reprends contact avec ton corps, tu t'es tellement concentré sur les bébés pendant la grossesse .Très grosse bises, requinque toi vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci EVE pour tes bons conseils et bons voeux de remise en forme.
      Je tente doucement de reprendre, des petites parcelle de moi.
      Le mal de dos est assez fatiguant, mais des fois ça passe et là tout va mieux.
      Et puis les petits me font aller loin dans la nécessité d'être au mieux.

      Supprimer
  3. Et bien après que ton corps ait eu du mal à gérer la grossesse, je suppose qu'il est normal qu'il mette du temps à s'en remettre... même si ça doit être particulièrement frustrant en plus d'être douloureux. Mais je te souhaite de retrouver vite une forme correcte, puis d'aller de mieux en mieux, pour pouvoir profiter à fond de tes deux petits amours! Tu as fait le plus dur; ton corps a bien 'travaillé', il a besoin d'indulgence...
    Bises,
    Kaymet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui je me disais que j'avais l'impression de ne pas avoir été enceinte !!!!
      Etrange impression. Pourtant je l'ai été, cela fait un mois que je ne le suis plus, mais cela me parait déjà tellement abstrait.
      JE rêve d'une cure de thalassotérapie comme les peoples parturientes, tu sais qui se font chouchouté après leur grossesse.
      Mais pour l'instant, je n'ai pas un instant à moi, pour faire ce genre de truc. Mais j'aimerais bien.

      Supprimer
  4. et bien rien ne t'aura été épargné...heureusement que tes bébés en pleine santé sont là pour te rappeler à quel point toutes ses épreuves valent la peine!
    ton allaitement se passe bien?
    je te souhaite de vite retrouver la forme, pour ce qui est de ton corps mon gygy me disait "il faut 9 mois pour une grossesse et il faut 9 mois au corps pour se remettre..."
    biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque j'étais alitée, je me disais que j'avais évité le diabète gestationnel, la pré-éclampsie, la cholestase gravidique, les vergetures.
      Ce qui n'est pas si mal comme évitements.
      Et toi comment se passe ta grossesse ????

      Supprimer
    2. ça se passe bien merci, l'écho des 12 sa était bonne mais comme je vais avoir 38 ans le doc m'a proposé une amniocenthèse pour écarter tout risque... on a accepté mais ça met la joie de la grossesse un peu entre parenthèse à cause des risques de fc...
      bon j'espère être épargnée!
      et c'est deux filles normalement:-)
      gros bisous!

      Supprimer
  5. Bonjour Irouwen, décidément, rien ne t'aura été épargné, mais vous l'avez eue la victoire.
    Quand je repense à notre déjeuner à Paris... cela semblait tellement difficile !
    Les enfants sont très très mignons, tout frais, chacun son petit visage mignon.Repose-toi bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Odile, oui je me sentais si loin de ça, des enfants à nous dans nos bras et pourtant voilà.
      Cela n'a pas été simple, tu le sais, mais voilà ils sont là.
      J'ai encore du mal à réaliser et je reste bouleversée par eux, leur odeur, leur corps, leur attitudes.
      ON remange quand tu veux, mais plutôt en NOrmandie

      Supprimer
  6. ouh là là quelle aventure! je n'ose imaginer ta souffrance. je suis contente que tu ailles de mieux en mieux. Un petit avantage à tout ça : tu n'auras pas à te préoccuper de ton régime post maternité! je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans le régime "il faut reprendre du poids et des muscles" !!!! C'est pas mal comme régime post accouchement !!
      Enfin du positif dans cette grossesse, pas de vergeture, ni de kilo en trop !!!
      Moi aussi je t'embrasse et je suis dispo si tu veux causer du don, bien que je pense que tu es tout à fait bien informé de tout ça.

      Supprimer
  7. Après tout ce que tu as vécu, encore cette souffrance mais tu reprendras vite du poil de la bête pour vivre enfin sereinement et pleinement ta nouvelle vie et aussi te retrouver toi. Et en tout cas, les 2 petits bouts sont mignons comme tout (et il faut avouer que tout petit ce n'est pas tjs joli mais là ils sont réussis!) bon courage. Apo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci APO pour tes compliments pour les petits. Il faut dire qu'ils n'ont pas eu à souffrir d'une sortie par le petit trou de la serrure. Ce qui déforme bon nombre de bébés.
      Je reprends du poil, de tout façon il vaut mieux avec tout le boulot que cela demande.
      Mais je ne suis pas seule à gérer, le papa est là.

      Supprimer
  8. Rhoooo ma belle, que de douleurs...
    Ca doit vraiment faire bizarre de se voir toute maigre après s'être vue grosse de deux petitous... et cette impression de descente d'organes qu'est-ce que ça doit être horrible...
    Est-ce que tu as repris des forces ? Tu arrives à manger ? Il te faut des forces pour allaiter tes petits... comment ça se passe ? Pas trop galère avec les deux ? Ils sont calmes ?
    Je suis heureuse que tu sois heureuse d'être maman... bientôt ne resteront de tout ça que des souvenirs, mais tes deux chéris seront là dans tes bras !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TATAFLOUTE oui c'est surtout la rapidité de la chose qui est épuisant, je pense.
      Je reprend petit à petit des forces.
      Je mange oui, ça je mange plutôt deux fois qu'une.
      Mon fils est calme, ma fille est pleine d'énergie.

      Supprimer
  9. Coucou Irou-mum ! Rien ne t'aura été épargné, mais quand je vois tes adorables pious pious, si mignons l'un et l'autre, je suis heureuse pour toi.
    Je te souhaite de redescendre en douceur de ton vol en tapis volant et une belle épopée familiale.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Irou-mum ! Rien ne t'aura été épargné, mais quand je vois tes adorables pious pious, si mignons l'un et l'autre, je suis heureuse pour toi.
    Je te souhaite de redescendre en douceur de ton vol en tapis volant et une belle épopée familiale.

    RépondreSupprimer
  11. Odile je te souhaite la même chose tu sais !
    Depuis le temps que l'on chemine ensemble sur ces routes tortueuses du désir d'enfant inassouvis, j'espère sincèrement que tu puisse y arriver toi aussi.
    SI tu veux causer, tu sais où me joindre.

    RépondreSupprimer